• Tarzan, l'Homme singe (1932) - W.S. Van Dyke

    En 1930, en Afrique. Jane Parker rejoint son père, savant qui organise
    une expédition dans l'espoir de découvrir le fabuleux "cimetière des éléphants".
    Harry Holt, son assistant, s'éprend de Jane et les trois personnages
    s'enfoncent dans la jungle. Après de multiples péripéties, ils pénètrent dans
    un territoire interdit, gardé par des tribus sauvages. Jane échappe à un
    accident, sauvée de justesse par Tarzan...

    **********

    Si le personnage imaginé par le romancier Edgar Rice Burroughs avait déjà
    inspiré l'un ou l'autre film, c'est bel et bien celui de 1932, signé Woody Van Dyke,
    qui fixa, de manière claire et définitive, les éléments clés de la saga cinématographique du héros de la jungle.

    Tarzan, l'Homme singe (1932) - W.S. Van Dyke

    En 1932, lorsque Hollywood décide d'adapter pour la première fois ce mythe au cinéma, l'industrie tiens à sa disposition de nouveau outils technologiques susceptibles de donner au projet toute l'ampleur attendue Le parlant, l'incrustation
    de fonds et la mobilité accrue des caméra permettent des prouesses susceptibles d'offrir un spectacle inédit au spectateur de l'époque. Ainsi, le montage alterne subtilement des scènes plus classiques tournées en studio et de grands
    panoramas sur les contrées sauvages dont on ne saura jamais exactement la localisation.
    Notons au passage que pour l'époque, Les décors sont spectaculaires, les panoramas sont excellents, et la nature est très bien représentée.  

    Tarzan, l'Homme singe (1932) - W.S. Van Dyke

    C'est le premier, donc le plus mythique des Tarzan, un peu comme "King Kong". L'entrée dans le cimetière des éléphants est assez somptueuse. Et puis Johnny Weissmuller et Maureen O'Sullivan sont inoubliables tellement ils sont touchant.

    Tarzan, l'Homme singe (1932) - W.S. Van Dyke

    En 1932, Johnny Weissmuller est choisi pour incarner ce personnage littéraire devenu légendaire. Son impressionnante musculature et ses talents de nageur l'on rendu très populaire. Il reste à ce jour le meilleur interprète de ce héros légendaire. 

    Tarzan, l'Homme singe (1932) - W.S. Van Dyke

    Avec ce film, c'est la première fois que le public peut entendre le cri si
    caractéristique de Tarzan. Il aurait été créé par le technicien du son
    Douglas Shearer grâce à l'utilisation d'effet audio spéciaux comprenant
    un yodel autrichien joué à l'envers et en accéléré. Weissmuller lui-même
    a toujours prétendu avoir inventé le cri de Tarzan lors d'un concours
    de yodels pendant son enfance. Plus tard, il sut le reproduire tellement
    parfaitement que les gens pensaient que c'était véritablement lui que
    l'on entendait dans les films.
     

    Tarzan, l'Homme singe (1932) - W.S. Van Dyke

    A voir et à revoir avec des yeux d'enfant. Définitivement culte.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :